La Cage
EAN13
9782390701132
ISBN
978-2-39070-113-2
Éditeur
Les Impressions nouvelles
Date de publication
Collection
Traverses (1)
Nombre de pages
240
Dimensions
24 x 17 x 2,1 cm
Poids
494 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Cage

Les Impressions nouvelles

Traverses

Indisponible

Ce livre est en stock chez 28 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
« Fiction narrative, La Cage prolonge une remise en cause du récit qui fut celle de Kafka et de Joyce, de Beckett et des Nouveaux romanciers. Ensemble graphique, il se joue de la représentation avec virtuosité, creusant un sillon qu’Escher et Magritte, notamment, ouvrirent. Mais ce volume fait bien davantage. Il invente un nouveau genre qui s’écarte de la bande dessinée comme de l’illustration, un album où texte et image se livrent une guerre sourde et sauvage, un somptueux labyrinthe d’enchaînements paradoxaux et d’imbrications impossibles. En cent quatre-vingt pages que ne traverse aucun personnage, Martin Vaughn-James bâtit un univers obsessionnel d’une rare puissance à partir de l’incessante transformation de quelques lieux et quelques objets : chambres peu à peu envahies par le sable, murs qui se lézardent à vue d’œil, larges taches d’huile, d’encre ou de sang, végétation proliférante qui recouvre des ruines, tableaux et cadres amoncelés dessinant le plus aberrant des musées… Mais derrière la folie baroque de ce monde décomposé, se dissimule un dispositif d’une implacable rigueur, derrière le vertige des motifs, la netteté d’un trait qui jamais n’hystérise. »

Benoît Peeters

Considéré comme un chef-d’œuvre, l’album La Cage est prolongé par un texte éclairant de Thierry Groensteen, « La Construction de La Cage », et accompagné de nombreux documents inédits extraits des carnets préparatoires de l’auteur.



Martin Vaughn-James (1943-2009) est né à Bristol, en Angleterre. Après avoir séjourné à Londres, Montréal, Toronto et Paris, il a longtemps vécu à Bruxelles. Dans les années 1970, il a publié au Canada quatre romans visuels : Elephant (1970), puis The Projector (1971), The Park (1972) et The Cage (1975). L’Enquêteur est paru pour la première fois chez Futuropolis en 1984, avant d’être réédité aux Impressions Nouvelles. Depuis le milieu des années 1980, Martin Vaughn-James se consacrait principalement à la peinture, exposant régulièrement en France, en Belgique et en Allemagne des toiles où ses préoccupations narratives s’expriment d’une autre façon. Il a publié en 2007 un roman graphique, Chambres noires, aux Impressions Nouvelles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.