La prophétie de Dali, premier roman
EAN13
9782246828600
ISBN
978-2-246-82860-0
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature française (1)
Nombre de pages
216
Dimensions
20,6 x 13 x 1,8 cm
Poids
250 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La prophétie de Dali

premier roman

De

Grasset

Littérature française

Indisponible

Ce livre est en stock chez 7 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Balla voit son monde s'effondrer lorsque son père abandonne subitement la concession familiale. Jusqu’alors, lui et ses amis jouaient, insouciants, dans la brousse de l’Ouest malien. Souhaitant garantir un avenir à ses enfants, sa mère quitte le village et emmène sa progéniture de Kayes à Bamako et de Bamako à Paris. Arrivé dans une France froide et inhospitalière, Balla ne connaît rien des codes de ce nouveau pays et devient, à six ans, la risée de son école et bientôt de toute sa famille. Squattant chez les uns chez les autres, l’enfant nomade se plonge dans le mutisme et rêve secrètement de revoir son père. Dali, une griotte qui pratique l’art de la divination, prédit un avenir radieux à l'élève parqué dans une classe destinée “aux enfants arriérés". Depuis, le petit garçon est obsédé par l’intelligence et l’acquisition de la connaissance. Mettra-t-il fin au désespoir de sa mère qui l’emmène de force dans ses cours d’alphabétisation pour essayer de le sortir d'affaire ? Parviendra-t-il à se faire une place dans sa fratrie qui ne croit pas en lui ? La prophétie de Dali se révélera bien plus qu’une simple chimère… 
 
Dans une langue aussi imagée qu’enjouée, Balla Fofana nous livre un très beau premier roman, largement inspiré de sa propre histoire. Il y raconte l’exil à hauteur d’enfant, la violence sourde qu’il engendre, mais surtout la force d’une femme, sa mère, à laquelle il rend un magnifique hommage.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

Conseillé par
2 octobre 2023

enfance

J’ai aimé suivre Balla, le narrateur, depuis son départ avec sa mère et ses frères du Mali pour la France. J’ai aimé son optimisme devant les changements : un ciel gris, les incessants changements de logements, les différents emplois de ...

Lire la suite